8 janv. 2014

Hors des sentiers battus, Prasat Preah Vihear

Après les foules, nous avons besoin de souffler un peu et de sortir des sentiers battus. Malgré le manque d’information et l’apparente difficulté pour s’y rendre, nous partons vers le NNNOOORRRDDDDDDDD ! Levé 6h du mat, recherches d’un bus à la gare routière, 2h d’attente, 6h de minivan bien chargé et chaud, 1h de moto, pour arriver au poste de police juste avant le couché de soleil… nous avons pris le risque… ils ne veulent pas nous laisser monter au sommet de la colline, ni nous laisser dormir ici, shit !

En fait, le temple angkorien Prasat Preah Vihear est juste sur la frontière Thailande-Cambodge et ce site répertorié par l’UNESCO attise les envies de 2 pays. En 2010 / 2011, c’est même une guérilla qui a lieu dans le coin pour s’attribuer ce lieu d’importance. Depuis la Justice internationale a reconnu le droit du Cambodge de disposer du site mais tout au long de la montée le lendemain matin, nous croisons des militaires souriants et des bunkers abandonnés, le site est loin d’être en état pour accueillir les touristes, même si une route toute neuve commence à monter vers le haut de la colline…

Nous montons à pied au petit matin, après nos aventures à Ani, en Turquie, puis dans le désert à Varnazeh, en Iran, le 3 et dernier épisode avec Jordi prend forme vers un nouveau monde encore une fois… la jungle entoure le temple, en mauvais état (en partie du fait des bombes), les premières lueurs du soleil créent une ambiance magique. Les drapeaux thaïlandais sont juste à 500m, nous grimpons les marches de pierre le ventre vide, les salles de toutes formes se succèdent, des arbres poussent littéralement à l’intérieur des bâtiments,… nous atteignons le temple principal ! Et 100m plus loin, un dernier spectacle clôt la visite… une vue exceptionnelle sur la vallée cambodgienne en contrebas, falaise à pic, jungle, plaines à perte de vue et le poste de police qui nous a privé de ça hier soir…

A 10h finalement, des nombreux riches touristes venus en taxi privé de Siem Reap envahissent le site… on ne peut jamais être tranquilles !!!
Nous profitons de la journée à l’ombre d’un manguier et à jouer les aventuriers dans les décombres et les salles encore en place du temple…



















Aucun commentaire:

Publier un commentaire