22 déc. 2013

Le fruit familial des Bolavens…

Malgré la pluie qui persiste légèrement, nous nous accordons malgré tout une pause pour acheter du café. Grâce à sa situation privilégiée, la production de café locale démarrée par les français donne désormais naissance à un des meilleurs cafés du monde ! Nous allons en acheté quelques centaines de grammes…

Nous l’avions repéré à la montée, cette petite boutique, au milieu des caféiers, qui affiche la vente de café bio et équitable produit par un groupement de petits fermiers… allez ! Nous discutons un instant avec la propriétaire, jolie dame, qui s’avère parler un français parfait, évidemment elle vient en France depuis sa jeunesse,… nous sentons les cafés, achetons un paquet de Robusta, buvons un thé,… et en venons rapidement à parler de volontariat. Alala qu’est ce qu’on n’a pas dit ! lol South, laotienne tout juste revenons de France, nous fait tout de suite un rapide tour de la propriété, la boutique, la chambre des volontaires, la maison familiale, les plantations de café et de thé,… nous sommes sous le charme ! Elle nous propose de rester autant qu’on veut, il y a du boulot !!! Il ne pleut plus… on réfléchit en mangeant nos sandwichs… nos visas vont expirer… mais on peut toujours rester quelques jours ! Allez c’est parti :) Encore un heureux hasard… ils sont nombreux ces derniers temps et ils nous apportent beaucoup de bonheur… ces deux jours ici ne manqueront pas à la règle.

Mise en place d’une salle de bain de plein air pour la famille, les amis et les volontaires (gggrrr on a galéré pour les dernières fuites !), réflexion d’agencement pour les projets de restaurant et de bungalows qui germent dans la tête de Sout, un peu de récolte des graines de café,… ça passe très vite car nous observons et discutons aussi énormément… tout le process de création jusqu’au café moulu avec la dégustation y passe ! On se régale ! Belle philosophie pour la production de ce café et de ce thé, tous les deux au goût exceptionnel. Un vrai plaisir, des arômes magiques et tout un environnement comparable à celui des vins de Bordeaux. Le tout dans un cadre fort agréable…

En plus de toutes ces découvertes, nous rencontrons Ousen, Ponk, Mathilde, et discutons des cultures et traditions laotiennes et françaises, nous dinons dans restaurant luxueux,… nous repartons grandis et plus cultivés qu’en arrivant, difficile de partir, mais gardons contact avec déjà plein de projets à travailler ensemble très rapidement… Merci pour ton accueil, ta simplicité et ton enthousiasme Sout ! Longue vie à la plantation du km 40 que nous reviendrons voir !












Aucun commentaire:

Publier un commentaire