21 déc. 2013

Au gré des flots du Mékong

Après ce trek qui nous a fait changé d’activité sportive, tout en nous donnant vraiment matière à réfléchir sur la condition humaine, nous repartons vite après avoir acheté quelques fruits et légumes pendant une nième visite de marché… toujours une expérience à part entière ces marchés où nous nous fondons entre les locaux pour essayer de comprendre leurs modes de vie…

La route est très belle, entourée de jungles, serpentant entre les montagnes, reliant les villages de maisons en bois et bambous. Dans l’ancien royaume du « Million d’éléphants », devenu communiste en 1975, les 7 millions de laotiens (à part dans les 2 grandes villes du pays) sont parmi les habitants les plus pauvres de la planète… économiquement parlant bien sûr… mais les dizaines d’enfants qui nous sourient, nous saluent avec de sonores et joyeux « sabaidee », nous applaudissent, ceux-là nous rappellent que le bonheur n’est sûrement pas dans la possession d’argent. Belle leçon de vie que nous donne toutes ces personnes vivant comme nous vivions en France il y a 100 ans voir plus. Et paf, on prend une autre baffe !

Pas en forme physiquement le lendemain, nous roulerons un peu dans les courtes mais très fortes pentes vers Houay Xai, avant d’essayer le stop, un chinois en pickup nous offre une aubaine… et en roulant très vite dans les villages, écrase en chien (ils sont très très nombreux à traverser la route) sans aucun état d’âme, et oooppp un repas en moins pour les laotiens ! Nous sommes donc ici en espérant que les bateaux sur le Mékong ne seront pas trop chers…  sinon on roule… deux jours en « slowboat » jusqu’à Luang Prabang pour 22 euros chacun ! C’est parti ! (On ne prend pas les speedboats, trop petits pour les vélos et soi disant dangereux) Après les transferts de marchandises et les passages de personnes entre la Thaïlande et le Laos, et oui en face c’est la Thaïlande ! Elle attendra quelques mois… C’est à notre tour, pour la première fois les vélos sont embarqués sans aucun souci avec le conducteur, c’est normal ici de transporter tous types de choses… marchandises, scooters, animaux,…
Bateau bien chargé, 70 étrangers et 3 laotiens qui montent et descendent sur les plages qui ponctuent le trajet, doucement, nous évitons les rochers qui jalonnent le fleuve,… jungle, montagnes karstiques, sable blanc, villages de bambous en bord de plage… beau voyage qui nous laisse le temps… 1 nuit à Pak Beng au milieu du trajet, petite ville maintenant complètement orienté tourisme pour occidentaux avec restaurants et guesthouses dans TOUTES les maisons. Rencontre de Charlène et Pierre qui vadrouillent en scooters hors des sentiers battus et nous racontent un mode de vie extraordinaire…







Aucun commentaire:

Publier un commentaire