10 mai 2013

VIVA ITALIA !

Première frontière à vélo, nous y sommes ! Il ne se passe pas grand-chose, un « péage » sans barrière, nos vélos qui roulent, et voilà après la Méditerranée, une autre grande étape du voyage, l’Italie !


La crise semble passée par là, les bâtiments sont délabrés, propreté pas toujours au rendez-vous, beaucoup de voitures au coude à coude, des résidences de vacances complètement fermées, pas de camping, nous nous enfonçons dans l’intérieur des terres pour un camping sauvage un peu spécial pour cette première demi-journée en Italie.




Tunnels courts mais nous n’avons pas le choix. Pistes cyclables de temps en temps. Dans toutes les villes, le choix entre la grosse route centrale, et un dédale qui mène vers le bord de mer, vers un passage le long de l’eau qui n’existe pas toujours, la voie ferrée à traverser à chaque fois et à chaque fois le train qui passe durant plusieurs minutes.



Les vergers et jardins de l’Italie.


Les villes côtières se suivent, et se ressemblent, ou pas…



Un peu distants au début, les italiens sont finalement très curieux et s’approchent souvent de nos « bella bicyclettas » pour les examiner en détails. Bon giorno, Ciao, Francia, pas facile de se faire comprendre et d’échanger quelques mots…

Ce jeudi soir, nous arrivons finalement assez tôt à Finale Ligure, ville mettant en place une gestion environnementale de son territoire, plein de randonnées, de VTT, d’escalade,… nous avons besoin de repos, d’internet, de machine à laver, nous rejoignons le camping De Mullino. Beaucoup de français, nous échangeons un peu et écrivons ces quelques petits mots.

Foccacias, gelaterias, pizzas, nous entrons doucement dans la gastronomie italienne, cette petite soirée dans la belle ville de Finale Ligure nous réapprend à utiliser nos jambes en position debout ;) et nous fait le plus grand bien, pour nos ventres et la fatigue accumulée ces derniers jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire