30 avr. 2013

Réveil avec les premiers rayons du soleil et la rosée

Jeudi 25 avril.

Petit déjeuner en compagnie des premiers rayons de soleil et l’eau de la rosée sous nos pieds. Le rangement de notre maison n’est pas encore rodé, apprentissage… aujourd’hui nous décollons plus tôt ! 10h !

Barrages et écluses s’enchaînent le long du Rhône. Longue pause à Saint Vallier, discussions avec les employés municipaux, marché aux légumes et nous repartons sur la départementale. De jolis villages se suivent, Tournon-sur-Rhône, Tain l’Hermitage, puis nous arrivons à Valence après une belle voie verte. Nous roulons sur nos premiers graviers lorsque qu’une petite mouche vient explorer le fond de l’oreille de Sophie… pas très agréable ! :)


Déjà 65km au compteur aujourd’hui, Sophie a les jambes dures et le genou que se fait sentir. En arrivant sur le port de plaisance de Valence, un camping au calme nous fait de l’œil. Nous attendrons donc la maman de Julien et Murielle ici. Leur camping-car pointera son nez vers 22h ce soir avec un bon repas réconfortant. Content de retrouver la famille :) Petite douche et au lit !

Les premières sensations de voyage apparaissent… avec nos 3 sacs chacun nous avons l’impression de partir pour une grande randonnée… il nous faudra un peu de temps pour prendre la mesure de l’aventure dans laquelle nous nous lançons. Par contre, dès les premières tours de roue, nous ressentons une partie de ce que nous partons chercher : l’éloge de lenteur… vu de nos sièges baquet, les paysages sont magiques ! Dans ces coins que nous connaissons déjà un peu, nous redécouvrons complètement la beauté des lieux environnants ! Superbes émotions !

2 commentaires:

  1. Vous savez quoi parrain marraine... et ben on fait tout à l'inverse de vos conseils ! lol
    - Roulez entre midi et 14h sous le soleil
    - Continuez de rouler alors qu'on a faim ou qu'on est fatigué
    - Oubliez de faire les étirements le soir...

    Vous vous en doutiez qu'on referait ces erreurs ;) En tout cas, c'est génial d'avoir eu ces conseils parce qu'on fait tout le chemin, on crée notre propre expérience, mais beaucoup plus vite !
    Et puis à chaque fois, on pense à vous !!!

    Le vélo couché c'est vraiment extraordinaire ! On est déjà des grands fanas ! Surtout en descente dans nos bolides de course et sur le plat quand ça avance tout seul...
    Dans les montées ça pique un peu plus...

    RépondreSupprimer